J'ai tué ma mère

Hubert Minel n'aime pas sa mère. Du haut de ses 17 ans, il la jauge avec mépris, ne voit que ses pulls ringards, sa décoration kitsch et les miettes de pain qui se logent à la commissure de ses lèvres quand elle mange bruyamment. Au-delà de ces irritantes surfaces, il y a aussi la manipulation et la culpabilisation, mécanismes chers à sa génitrice. Confus par cette relation amour-haine qui l'obsède de plus en plus, Hubert vague dans les arcanes d'une adolescence à la fois marginale et typique -découvertes artistiques, expériences illicites, ouverture à l'amitié, sexe et ostracisme- rongé par la hargne qu'il éprouve à l'égard d'une femme qu'il aimait pourtant jadis.

日本語 español 大陆简体 français עברית svenska 한국어 italiano Nederlands Magyar język polski Português - Portugal русский язык Türkçe English

No artwork of this type.

No artwork of this type.

No artwork of this type.

No artwork of this type.

No lists.

LGBT+

1 148 Tomsa

No lists.

Please log in to view notes.